LE MYSTÈRE DE L’AIGLE

1 Comment

LE MYSTÈRE DE L’AIGLE 12571224_227455094255447_1661544974_n

Esaïe 40:31

  • Mais ceux qui comptent sur le Seigneur reçoivent des forces nouvelles ; comme des aigles ils s’élancent. Ils courent, mais sans se lasser, ils avancent, mais sans faiblir.

La bible n’est pas un livre de zoologie, mais ici le Seigneur nous montre le rapport qu’il y a entre Dieu et la mère aigle, les chrétiens et les aigles ou aiglons.

Ainsi, comme la bible nous le dit : la nature même nous enseigne des principes divins pour aller vers le succès.

Le succès n’est point le résultat de la chance, mais l’attitude face à l’opportunité.

La réussite n’est point le fait du hasard, mais plus le résultat d’une personne qui s’y est préparée.

L’AIGLE VOLE TRÈS HAUT

L’Aigle est un oiseau qui vol très haut, contrairement aux autres oiseaux.

Quand un aigle vol et atteint son altitude, un tir de calibre douze ne pourra pas l’atteindre.

Le Seigneur nous exhorte à prendre le vol comme l’aigle, cela veut dire, dans notre marche avec le Seigneur nous devons aller très loin et ne pas rester superficiel comme beaucoup de chrétiens.

Si tu n’arrives pas à aller très loin avec le Seigneur, le jour il y aura un petit problème dans ta vie, soit même dans l’église, tu abandonneras la vie chrétienne.

Ne soit pas comme un moineau qui est facilement abattable par un calibre douze, mais soit un AIGLE .

L’AIGLE EST UN OISEAU QUI VOLE SEUL

L’Aigle c’est le seul oiseau qui ne vole pas en groupe mais qui évolue seul.

Il faut apprendre à être abandonné et l’accepter.

Car souvent quand Dieu voudra faire avec toi quelque chose d’exceptionnel, il te séparera des gens qui t’encombrent afin que tu atteignes ta destinée.

Nous le voyons avec Noé, seul à avoir reçu de Dieu la révélation du déluge, seul dans la construction de l’arche pendant que les autres se moquaient de lui, mais la fin a été le succès avec Dieu.

Nous voyons Abraham, seul, il se sépara de la maison de son père, seul il se décida d’aller où Dieu lui montra.

Si tu veux aller loin, évoluer au delà de l’ordinaire, atteindre des sommets dans ce que tu fais, il faut apprendre parfois à rester seul.

Avoir la capacité de sortir de la foule, la capacité d’aller à l’encontre d’une pensée majoritaire quand on pense être sur le bon chemin.

Il y a des gens qui ne vivent qu’avec les opinions des autres. Ils sont incapables de prendre des décisions impopulaires.

La peur de se séparer des autres fait que la personne ne sait pas aller loin avec Dieu. Il y a un temps pour être avec les autres, mais il y a aussi un temps où il faut se séparer des autres.

Jésus a été avec les disciples, mais il y a eu un temps où il devait se séparer de ses disciples, pour atteindre sa destinée, pour atteindre la croix, il fallait qu’il soit SEUL .

Il arrivera un moment où ta famille, tes proches, les tiens ne peuvent pas comprendre où Dieu veut te mener, vers quel succès Dieu veut te propulser.

Ils seront incapables à comprendre tes prises de position et il sera difficile de les expliquer.

Mais seul, toi, pour avoir reçu dans tes prières, dans le secret de Dieu, les directives, il te faudra te séparer avec, pour atteindre ta destinée : ETRE SEUL spirituellement, ne veux pas dire forcément se séparer physiquement des autres ; quoique cela puisse aller jusque là.

De même manière il y a des hommes dans la foule qui sont solitaire, de la même manière on peut demeurer ensemble avec les autres mais en ayant sa propre vision de sa destinée, en étant spirituellement seul.

« L’AIGLE PREND SOIN DE SES PETITS ET LES ENTRAINENT A AGIR SEUL »

L’AIGLE A UNE VISION TRÈS PUISSANTE

Comparativement à l’homme, l’aigle voit sept fois plus, il perçoit même des détails à des kilomètres.

Si tu veux aller loin avec le Seigneur et accomplir ta destinée, il faut avoir la vision de l’aigle.

C’est à dire avoir la capacité de se fixer un but et de s’y focaliser.

Il s’agit là de la vision que l’on peut avoir de sa propre vie.

Quel est mon but et quels sont les moyens pour l’atteindre ?

Christ a eu pour but la croix, le diable n’a pas su l’en détourner, les apôtres à l’image de Pierre, n’ont pas su l’en détourner, le supplice de la croix n’a pas su l’en détourner.

Il est allé jusqu’à la mort à la croix pour le salut de l’humanité.

Ainsi, toi, aussi, comme l’aigle focalise ta vision sur un objectif même lointain.

Donnes toi les moyens et ne te décourage pas et cet alors qu tu réussiras.

L’AIGLE ÉPROUVE AVANT DE FAIRE CONFIANCE

L’Aigle est un oiseau qui :

  • observe,

  • guette,

  • analyse, avant d’engager une action.

Et particulièrement la femelle aigle.

Quand un aigle mâle la courtise, elle met celui ci à l’épreuve, avant d’accepter sa compagnie.

Elle descend, prend un brin d’arbre, remonte et durant ce trajet le mâle la suit

En remontant, elle lâche en vol le brin que doit rattraper le mâle.

C’est là sont test et elle le fait plusieurs fois en augmentant le poid du brin.

Si le mâle jusqu’au dernier brin, qui a un poid presque équivalent au poid de la femelle, il arrive à rattraper le brin en vol, alors seulement, celui-ci devient le compagnon.

Car il a été éprouvé, et la femelle sait qu’elle peut y placer sa confiance.

La bible, nous dit dans le livre de Jérémie 17/5

« Maudit soit l’homme qui se confie à l’homme. »

Quand on est en face de quelqu’un, même se disant frère en Christ, il faut l’éprouver.

Ne place pas ta confiance en n’importe qui.

Surtout les jeunes filles, ne donnez pas vos cœurs à n’importe quel garçon pour le mariage : ÉPROUVER

Même par rapport aux personnes qui se déclarent être serviteurs de Dieu, servantes de Dieu.

Le verra pas d’un mauvais œil car il sait que cela est biblique.

L’AIGLE EXPLOITE LA TEMPÊTE

Quand souffle le vent, une forte tempête, tous les oiseaux ont tendance à fuir et aller se cacher dans leurs nids.

Mais le comportement de l’aigle est fort différent. L’aigle cherche le noyau de ce courant aérien.

Dans cet exercice, où il perce le vent pour arriver à atteindre le noyau de la tempête.

Une fois le noyau trouvé, il déploie ses ailes, ce qui lui permet de s’élever encore plus haut, voir au dessus du courant de la tempête.

Il se sert de la tempête pour le propulser.

Ce qui était pour lui un défi, devient une opportunité d’abord de formation, puis enfin de propulsion.

Il découvre, ainsi ce que Dieu a placé en lui comme potentiels.

Le Chrétien doit apprendre à transformer les obstacles, les défis en opportunités. Tout défi est une occasion que Dieu nous donne pour découvrir ce qui est en nous , à ressortir ce que Dieu a placé en nous comme potentiel.

Il y a de ses qualités que tu ne découvriras que dans l’oppression, du chômage, de la disette, des attaques spirituelles.

Ces circonstances qui devraient te nuire, tu es capable de les changer en circonstances d’édification et de propulsion.

Mais en temps normal, il est difficile de découvrir ces potentiels. C’est quand arrivent les défis, c’est là où ces potentiels sont convertis en ressources profitables à toi, aux autres, à l’église.

Ainsi, il faut savoir que chaque fois que se présente à toi un problème, Dieu a déjà placé en toi le potentiel de la solution.

Soit comme L’aigle, la tempête est par définition mauvaise, mais l’aigle l’exploite pour atteindre des horizons meilleurs.

L’AIGLE PLANE ET SE LAISSE GUIDER PAR LE VENT

Après avoir été propulser par le vent de la tempête, l’aigle se laisse guider par le vent.

Il suit la direction du vent.

Bien aimé(e), un vrai chrétien doit se laisser conduire par le vent du Saint Esprit. Comme le peuple de Dieu dans le désert suivait la direction de la colonne de feu ou de la colonne de nué et quand celle ci (la colonne) s’arrêtait, il arrêtait leur marche.

Combien d’enfant de Dieu et même des serviteurs de Dieu se sont égarés simplement parce qu’ils n’ont pas suivit la direction du Saint Esprit ?

L’AIGLE S’ENTRAINE CONTINUELLEMENT DURANT SA VIE

Nous avons vu ce que l’aigle fait face à une tempête de vent. Et parfois, même quand il n’y a pas des vents, l’aigle fait des pirouettes dans ses voltiges, juste pour évaluer sa portée de vol et ses accélérations.

Un chrétien doit comprendre que ce qu’il gagne en enseignement, en comportement, en connaissance pendant de moments paisibles, peuvent être exploitables en temps difficiles.

Prenons l’exemple de David, qui un jour avait combattu un lion et un autre jour l’ours, avant de combattre Goliath.

L’AIGLE SE NOURRIT DE LA VIANDE FRAICHE

Contrairement à des rapaces comme vautours, charognards, l’aigle se nourrit que de ce qui est frais.

S’il trouve un animal déjà mort, déjà tué, il détourne son regard.

Il ne s’attaque que sur ce qui est vivant, afin de se nourrir de ce qui est frais.

Le chrétien doit se nourrir de la parole du moment de l’heure, car la bible dit que Dieu renouvelle ses bontés chaque jour.

Comprenez bien, le message est frais par l’action delà fraîche onction, et en plus les outres sont aussi nouvelles.

En effet on ne met pas du bon vin dans des vielles outres.

Le message que tu as écouté quand tu venais de te convertir reste valable, mais à l’âge spirituel que tu as aujourd’hui, tu dois manger la nourriture fraîche adaptée à ton année actuelle.

Contrairement à ce qui est frais, ce qui a déjà une certaine durée de conservation s’avarie et cela est un danger pour la santé.

Job 39 v27/30

Est-ce par ton ordre que l’aigle s’élève, Et qu’il place son nid sur les hauteurs ?

C’est dans les rochers qu’il habite, qu’il a sa demeure, Sur la cime des rochers, sur le sommet des monts.

De là il épie sa proie, Il plonge au loin les regards.

Ses petits boivent le sang ; Et là où sont des cadavres, l’aigle se trouve.

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “LE MYSTÈRE DE L’AIGLE

  1. Bonjour,
    A 40 ans, l’aigle royal est confronté à une crise existentielle sans équivalent dans la nature ! La corne de son bec est devenue si épaisse et tellement recourbée qu’il ne peut plus se nourrir. Ses serres sont tellement dures qu’il n’est plus capable d’attraper ses proies. Ses ailes magnifiques pèsent si lourd qu’il ne peut plus voler !
    Alors, un choix s’impose à lui : soit il meurt de faim très rapidement, soit il s’isole très haut, là-haut dans la montagne !
    Dans ce second cas, isolé de tout, il va disparaître pendant 3 longs mois. Il frappera d’abord la corne de son bec contre la paroi rocheuse jusqu’au moment où son bec cassera afin qu’un autre puisse repousser ! Avec son bec neuf, il arrachera ses griffes, l’une après l’autre et en laissera pousser d’autres, et quand ce processus naturel aura eu lieu, il arrachera son plumage avec ses serres neuves ! Une huile coulera alors de ses blessures et un plumage tout neuf pourra pousser!

    Rajeunir comme l’aigle prend donc tout son sens, lorsque l’on connaît cette explication. N’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *